Savez-vous que le clitoris est le seul organe entièrement dédié au plaisir ? Parlons-en quelques minutes !

Hello les girls,

Alors dans cet article je vais légèrement sortir du cadre dédié à la coupe menstruelle, mais c’est pour la bonne cause, vous allez voir !

Donc aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un organe féminin dont on ne parle pas assez, justement : le clitoris.  Vous le connaissez bien, vous, le clitoris ? Vous savez à quoi il sert ?

Quelques explications, oui oui, d’abord parce que c’est super intéressant, mais aussi parce que je suis tout à fait d’accord sur le fait que nous sommes généralement très mal informés sur l’anatomie féminine.

Sommaire ce magnifique article autour du clitoris (et pas trop sur la cup)

Le clitoris, qu’est-ce que c’est ?

Le constat est juste fou : tout le monde sait dessiner un pénis mais peu de gens savent à quoi ressemble un clitoris.

Alors je ne vous fais pas languir plus longtemps, le voilà devant vos yeux ébahis, attention :

image du clitoris

Voici une image du clitoris, assez impressionnant comme organe, non ?

Le clitoris, le grand oublié des planches d’anatomie

Vous l’aurez sans doute remarqué, on nous bassine à l’école avec l’appareil génital féminin – et masculin bien sûr – mais à aucun moment on ne détaille le clitoris.

Et c’est bien dommage :

Le clitoris, c’est le seul organe entièrement lié au plaisir. C’est quand même le meilleur organe du monde !

Voici une animation – en canadien, j’adore ! – qui explique son fonctionnement mais aussi son histoire à travers les époques.

Pour résumer :

  • Les femmes sont chanceuses, elles possèdent le seul organe du corps humain dédié au plaisir.
  • La plus grande partie du clitoris est cachée à l’intérieur du corps : il est composé de 2 racines de 10 centimètres environ, grâce auxquelles les femmes peuvent avoir un orgasme vaginal.
  • Le clitoris est comme un petit pénis : il se gorge de sang et s’allonge lorsqu’il est excité… mais il est encore plus chatouilleux que le pénis !
  • Il a été découvert et re-découvert maintes à travers les temps, et officiellement en 1559 par le chirurgien italien Realdo Colombo.
  • Il a souvent été oublié ou mal représenté dans les livres.
  • En Grèce antique et au Moyen Âge, l’orgasme était recommandé pour tomber enceinte.
  • Dans les années 1800, les médecins prétendent que l’orgasme provoque des maladies chez les femmes comme l’hystérie. Ils déclarent alors cet organe complètement inutile.
  • Sigmund Freud – l’ennemi N°1 du clitoris – invente le concept de l’orgasme vaginal et décrète qu’une femme mature doit trouver son plaisir uniquement dans la pénétration.

Commence alors une vague d’obscurantisme clitoridien.

le clitoris, la légende

Le clitoris, ce n’est pas une légende, il existe bel et bien (source Instagram @clitrevolution) !

Aujourd’hui le clitoris vit toujours dans l’ombre….

D’ailleurs, est-ce si étonnant finalement ?
Quand on voit comment le thème des règles et de l’hygiène féminines sont traités, finalement on en viendrait presque à se dire que le clitoris n’est pas si mal loti.

Mais je m’égare…

Petit aparté pour revenir au sujet principal du blog – la cup, heinnn – si vous avez tout plein de questions et qu’un avis gynécologique sur la cup (mais pas que) vous intéresse, on en parle ouvertement ici.

Et n’hésitez pas à aller poser toutes vos questions si vous ne trouvez pas les réponses souhaitées, ok ?

 

Le clitoris, le grand absent des manuels d’école

Ici, j’ai voulu partager cette vidéo car je trouve incroyable que tant de femmes – et d’hommes – n’aient aucune idée de ce qu’est un clitoris.

Les filles dans cette vidéo militent – entre autres – pour que les manuels scolaires parlent enfin de cet organe féminin.

Le clitoris à travers les siècles : d’abord encensé puis dénigré

Selon Julia Pietri, créatrice du « Gang du clito » (@gangduclito sur Instagram) :

A la Renaissance, on a cru que faire jouir les femmes était utile pour la fécondité.

A la Renaissance, on croit que jouir aide à être enceinte

Du coup, à cette période, c’était très bien vu : on parlait facilement de masturbation, de clitoris. D’ailleurs, la Vénus d’Urbin de Titien – une femme qui se caresse – est l’un des tableaux les plus copiés de l’époque.

Vénus d'Urbin de Titien

La Vénus d’Urbin de Titien, cette femme alanguie qui se caresse

Parce qu’à ce moment-là, on pensait encore que le clitoris avait une utilité pour la reproduction. Mais dès que la médecine a compris qu’il y avait un spermatozoïde et un ovule, et que le clitoris n’y était pour rien, ça a été la descente aux enfers du clitoris.

D’après Sarah Constantin & Elvire Duvelle-Charles, de « Clit Revolution » (@clitrevolution sur Instagram)

On a malmené le clitoris des femmes pendant des siècles.

On prétend que l’orgasme provoque des maladies chez les femmes

On pensait à l’époque que les femmes qui se masturbaient ou qui avaient des orgasmes clitoridiens :

  • étaient des hystériques,
  • qu’elles allaient contracter un cancer de l’utérus,
  • qu’elles avaient des crises d’épilepsie,
  • qu’elles avaient des maladies mentales…

Des dizaines de médecins ont théorisé là-dessus. Freud lui-même a lui aussi théorisé sur l’orgasme clitoridien : selon lui, il est dédié aux jeunes filles et aux femmes au stade infantile, tandis que l’orgasme vaginal est réservé aux femmes mûres (orgasmes par la pénétration).

Donc pendant 200 ans, on a cru qu’il y avait un orgasme vaginal et un orgasme clitoridien, comme si « le sexe de l’homme devait taper dans une sorte de bingo au fond et qu’on allait avoir des orgasmes ».

coupe de l'appareil génital féminin et clitoris

Voici ci-dessus une coupe de l’appareil génital féminin : on y voit notamment le clitoris composé du gland et des piliers ou racines (en anglais glans et crus)

Mais en fait pas du tout : tout est un orgasme clitoridien.

Fait complètement fou, le 1er dessin anatomique réel du clitoris a été réalisé par l’australienne Helen O’Connell en 1998, soit 29 ans après que le 1er homme ait marché sur la Lune !

Une pétition demande la représentation du clitoris dans tous les manuels scolaires de SVT

Selon Julia Pietri, créatrice du « Gang du clito » :

On nous rabâche tout le temps des informations autour de l’appareil reproductif féminin :

  • donc un utérus, on sait ce que c’est et où il se trouve,
  • de même les ovaires, les trompes, on sait ce que c’est et où ils sont.
  • Mais le clitoris, vu qu’il ne sert qu’au plaisir de la femme, on en parle beaucoup moins.
anatomie du clitoris

Voici l’anatomie du clitoris : comme le pénis, sous l’effet de l’excitation, il se gonfle et se dresse

Il fait entre 8 et 12 centimètres, et ce n’est pas seulement un point : il entoure le vagin et c’est un organe qui possède plus de 8000 terminaisons nerveuses.

Le sexe masculin, par comparaison, ne comporte que 5000 terminaisons nerveuses.

Selon Sarah Constantin & Elvire Duvelle-Charles, Instagram « Clit Revolution » :

L’idée est de demander à ce que le clitoris soit représenté en entier dans tous les manuels scolaires, ce qui est aujourd’hui le cas d’un livre sur 8, ce qui reste très récent.

En effet, jusqu’en 2017, le clitoris n’était pas du tout représenté dans les manuels scolaires (ou alors c’était juste un petit point).

Résultat, on se retrouve aujourd’hui avec :

  • 1/4 des jeunes filles qui ne savent pas qu’elles ont un clitoris.
  • Et 83% d’entre elles ne savent même pas qu’il s’agit d’une zone érogène.
anatomie en 3D du clitoris

Voici l’anatomie en 3D du clitoris : ça commence à prendre forme, vous ne trouvez pas ?

La pétition a été lancée par le compte Instagram « Gang du clito » et d’autres comptes Instagram dédiés à la sexualité (par exemple « itsnotabrezel », « mercibeaucul_, « mydearvagina »…).

Julia Pietri, créatrice du « Gang du clito » indique : 

On a aujourd’hui sur Instagram beaucoup plus d’informations sur notre propre sexualité que dans nos livres de bio ou dans nos dictionnaires… ou même dans n’importe quel manuel de médecine !

Sarah Constantin & Elvire Duvelle-Charles, Instagram « Clit Revolution » :

C’est génial parce qu’il y a une multiplication de comptes et chaque compte apporte quelque chose de différent.
« Jouissance Club » va proposer des dessins où tu vas apprendre à comment te masturber, comment te donner du plaisir.
Il y a « Tasjoui? » qui va donner des phrases un peu philosophiques sur la jouissance féminine.
Nous, on va répondre à plein de questions que se posent nos abonnés.

Ce qui est génial, c’est que tous ces comptes se relaient les uns les autres et sont solidaires : plus on est, plus on sera nombreuses à faire la révolution, et plus tout ça va bouger, et plus les femmes vont enfin pouvoir s’emparer de leur plaisir !

Et vous, on vous a parlé du clitoris pendant vos cours de SVT ? Ou entre copines peut-être ?

Ou alors tout ce que vous avez lu ici vous était étranger ? Vous m’en parlez en commentaire ?

 

Savez-vous que le clitoris est le seul organe entièrement dédié au plaisir ? Parlons-en quelques minutes !
5 (100%) 3 vote[s]


Vous aimerez aussi

2 commentaire(s)

  1. Je suis un homme et j’ai tout compris!
    Je suis jaloux du coup, on n’a rien de tél nous!

    • Hello Franck,
      Et merci d’être passé par ici !
      Si en plus, tu as tout compris, c’est le top 🙂
      Sinon, meuh non, sois pas jaloux, vous avez quelque chose de sympa vous aussi, promis !
      ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*