Menu
TwitterRssFacebook
Catégories

Coupe menstruelle : mode d’emploi en 10 points pour être incollable sur l’utilisation de cette protection périodique

Une coupe menstruelle, c’est tout simple à utiliser, autant pour l’insérer que la retirer. Mais pour être fin prête le jour J, je vous conseille quand même de faire quelques essais au préalable 😉

Et pour bien tout comprendre, voici 10 points détaillés pour se familiariser avec cette protection périodique ! Enjoy 😉

 

Mode d'emploi

Les échecs vous semblent compliqués ?
N’ayez crainte, la cup, c’est vraiment un jeu d’enfant !

 

Tout d’abord, lisez soigneusement la notice d’utilisation… bon mais si vous êtes ici, vous devriez normalement trouver toutes les informations nécessaires sans avoir pour autant à vous plonger plus que la sur la notice d’emballage ! 😉

L’article est composé de plusieurs parties, cliquez sur la partie désirée pour y accéder rapidement :

La stérilisation (ou désinfection en réalité)







Comment entretenir sa cup ? : stérilisation (désinfection), nettoyage, …

Pliage de la cup : 2 pliages faciles

Aide au choix de la cup : plusieurs cups testées et approuvées

En bonus : des explications en vidéo pour être certaine d’avoir tout bien compris 😉

 

Comment stériliser la coupe menstruelle ?

Commencez par stériliser (ou désinfecter) la coupe avant la toute première utilisation. Pour ce faire, vous pouvez utiliser plusieurs procédés :

  • le plus simple : la faire bouillir quelques minutes dans l’eau ;
  • la stériliser à froid à l’aide de comprimés ;
  • ou encore – si vous êtes équipée – la stériliser au micro-ondes avec un stérilisateur de tétines de biberon.

A la fin de votre cycle, cette étape ne sera pas forcément nécessaire : un bon nettoyage à l’eau claire suffit selon moi entre chaque cycle (parce que je pars du principe que tout ce qui rentre dans mon vagin n’est pas forcément stérilisé d’abord 😉 ).
Par ailleurs, on parlera plus de désinfection que de stérilisation. On parlera plus de stérilisation dans l’environnement d’un champ opératoire, par exemple 😉

Nettoyez la cup de préférence avec un savon neutre à l’huile d’olive – comme le savon de Marseille ou un savon d’Alep – plutôt qu’avec des crèmes parfumées irritantes pour la peau et le vagin.

 

Voir aussi 3 différentes méthodes de stérilisation/désinfection d’une coupe menstruelle.

Comment mettre une coupe menstruelle ?

Il est conseillé de se préparer sereinement à utiliser la coupe si c’est votre toute première fois (quelques remarques préliminaires à lire pour les jeunes filles vierges).

Idéalement, faites un test quelques jours avant vos règles, dans un endroit calme et dans lequel vous vous sentirez à l’aise.
Détendez-vous et ne vous découragez pas même si vous n’y parvenez pas dès le premier essai 😉 !

Et pour celles qui se posent la question parce qu’elles ont un utérus rétroversé, sachez qu’il n’y a aucun problème à utiliser une cup.

1- L’insertion : quelle position prendre ?

Trouvez la position qui vous convient le mieux :

  • sur les toilettes,
  • dans la baignoire ou douche
  • allongée sur le lit avec une serviette sous les fesses,
  • accroupie, une jambe relevée… à vous de voir !

N’importe mais il faut que vous vous sentiez confortablement installée. Vous pouvez également vous aider d’un petit miroir si vous jugez cela utile (moi personnellement, je préfère « ressentir » avec mes doigts).

Pour introduire la cup, écartez vos lèvres et insérez délicatement la coupe préalablement pliée côté entonnoir (voir les techniques de pliages).

Après avoir trouvé l’ouverture de votre vagin, introduisez la coupe et vous pouvez effectuer quelques rotations jusqu’à ce que vous ressentiez un certain confort… Une fois introduite, relâchez-la lentement pour qu’elle se déploie.

Vérifiez en glissant un doigt tout autour de la coupe qu’elle est totalement ouverte.

2- Utiliser un lubrifiant avec ma cup ?

Déjà, il faut savoir que les règles elles-mêmes sont un très bon lubrifiant.

Maintenant, petit conseil notamment pour les premières utilisations, n’hésitez pas à lubrifier votre vagin avec un peu d’eau afin de faciliter l’introduction de la coupe.

Généralement, le passage de la cup sous l’eau suffira mais si besoin, vous pouvez également utiliser un lubrifiant intime à base d’eau (disponible en pharmacie ou sur les sites de ventes en ligne de cups). C’est ce qui est recommandé par la plupart des fabricants de cups.

Enfin, on pourra éventuellement penser à utiliser des huiles – genre huile de coco par exemple – mais avec parcimonie : le silicone pourrait être modifié par ce produit gras et devenir plus poreux.

A titre d’information, on n’utilisera pas d’huile en même temps que le port de préservatif car le latex en serait endommagé.

Donc, vraiment en touche très légère avec la cup, pour faciliter la glisse, par pour la faire baigner dedans 🙂

 

3- Positionnement de la cup

La coupe menstruelle se place de façon générale beaucoup plus bas qu’un tampon, limite à l’entrée du vagin pour certaines.

Elle pourra ensuite bouger un petit peu pour aller spontanément se positionner au meilleur endroit en fonction de votre anatomie.

Néanmoins ceci peut être assez variable en fonction de chacune, et certaines constatent rapidement que la cup va aller se positionner très haut.

Tout ceci dépend en fait de la hauteur du col :

  • les femmes avec un col moyen à bas ne verront pas leur cup remonter beaucoup,
  • pour celles avec un col haut, la coupe menstruelle aura des propensions à remonter beaucoup 😉

 

Donc pas de panique : tout ça est tout à fait normal !

 

coupe menstruelle col utérus

Attention à bien vérifier que votre cup est positionnée sous le col de l’utérus (ou bien autour) pour éviter les fuites

 

 

Pour éviter les fuites, vérifiez bien que votre cup se trouve sous le col de l’utérus (ou autour).

Pour repérer le col au toucher, cela va ressembler à un « bout de nez » en haut de votre vagin… et il peut bouger suivant les phases du cycle menstruel le coquin 😉

 

4- Pour aider au déploiement de la cup

Pour celles qui n’arrivent pas à faire se déployer leur cup, mon conseil : mettez-là juste à l’entrée du vagin, et faites-là se déployer en glissant vos doigts jusqu’au bourrelet pour faire entrer de l’air si nécessaire.

Ensuite, « vissez-là » pour la remonter si besoin à une place confortable.

 

La mise en place et l’enlèvement viendront de plus en plus naturellement au fur et à mesure que vous l’utiliserez (si ce n’est pas déjà le cas dès la 1ère fois).

N’ayez aucune d’inquiétude à ce sujet !

Et si vous avez besoin de plus d’informations encore ou tout simplement pour vous rassurer, n’hésitez pas à aller lire l’article suivant : « Help ! Ma cup ne se déploie pas »

 

5- Le retrait de la cup

La coupe menstruelle produit un genre d « effet ventouse » une fois bien mise en place (pour information, cet effet ventouse n’existe qu’à l’insertion et au retrait).

Il ne faut donc pas tirer directement sur la tige pour l’ôter, au risque de sentir un certain inconfort – voire de se faire un peu mal pour certaines (personnellement, ça ne m’est jamais arrivé).

 

Avant toute choses, décontractez-vous au maximum en soufflant profondément : ça ne sert à rien de se crisper, ça n’aidera pas 😉

La meilleure solution est de vous accroupir et de commencer par pousser avec les muscles pelviens (périnée, abdos… comme lorsqu’on va à la selle en clair).
Progressivement, la coupe va descendre près de la vulve et vous pourrez l’attraper.

 

Il faut ensuite « décoller » la cup. Il y a en gros 3 façons de procéder :

  • soit en pinçant le fond de la cup pour « envoyer de l’air » et annuler l’effet ventouse,
  • soit en tirant tout doucement la tige d’un côté puis de l’autre, de façon à envoyer un peu d’air et à la décoller facilement,
  • soit en insérant un doigt jusqu’au rebord/bourrelet de la cup pour faire entrer de l’air.

 

pincer la base de la coupe menstruelle

Pincer la base de la coupe menstruelle pour la retirer

 

Et à partir de là, l’extraire est un jeu d’enfant : elle n’est plus « ventousée » et descend très facilement.

D’ailleurs, cette partie qui semble en inquiéter plus d’une ne m’a jamais posé de problème.

 

Donc je répète encore une fois parce qu’apparemment, certaines « bourrinent » quand même : NE TIREZ PAS DIRECTEMENT  sur votre cup pour la retirer, commencez d’abord par bien la « décoller » en faisant entrer de l’air.

 

L’entretien de ma cup

Lorsque vous récupérez la coupe menstruelle, tenez-là bien droite et videz le sang (dans les toilettes par exemple). Suivant l’abondance des règles, il est conseillé de la vider trois fois par jour. Mais au maximum, elle doit être vidée toutes les 12 heures toutes les 8h*.

*Suite aux différentes polémiques autour du temps de port d’une cup, les fabricants, après avoir annoncé que le port de la cup était limité à 12h, reviennent sur cette durée.
Claripharm, suite à une étude réalisée par un laboratoire agréé par le Ministère de la Recherche est arrivé à un temps de port limité à 6h.
Cependant les tests ont été réalisés en « Worst Case », c’est-à-dire à partir d’une coupe un peu sale, ce qui – du moins je l’espère pour vous toutes – n’est pas la cas.
Bref, ça reste une mesure de précaution, ne l’oubliez pas.
Pour ma part, limiter le port de la coupe menstruelle à 8 heures me semble donc assez raisonnable.

 

Avant de réintroduire la cup, il convient évidemment de bien la rincer à l’eau claire en la frottant avec ses doigts.

A la fin de vos règles, avant de la ranger pour l’utiliser le mois suivant, vous pouvez la désinfecter, mais ce n’est pas une obligation : un bon nettoyage suffit amplement selon moi (les puristes conseillent de la désinfecter avant chaque réintroduction dans le vagin).

Vous voici prête à recommencer le cycle !

 

Si besoin, n’hésitez pas à consulter cet article qui récapitule tout ce qu’il faut savoir au sujet du nettoyage et de l’entretien d’une coupe menstruelle.

 

Différents pliages de la cup : 2 techniques faciles

Il existe différentes techniques de pliages. N’hésitez pas à en tester quelques-unes afin de déterminer celle qui vous conviendra le mieux.

Personnellement, j’en trouve 2 relativement faciles :

  • 1ère méthode : on écrase la coupe sur elle-même et on la plie en 2
  • 2ème méthode : on appuie avec un doigt d’un coté de l’entonnoir, ça la met en forme de tulipe
3 pliages de coupe menstruelle

3 pliages de cup : en C, en 7 ou punchdown

 

Quelle que soit la technique choisie, la coupe viendra ensuite se déployer à l’intérieur de votre vagin.

Dans tous les cas, je vous conseille de vous entrainer un peu à l’avance… et au calme ! 😉

Pour vous aider, vous pouvez regarder également l’article présentant les 9 techniques différentes de pliages d’une cup.

 

 

Aide pour choisir une cup : comment choisir / plusieurs coupes testées et approuvées

Maintenant que vous avez bien compris le fonctionnement de cette protection hygiénique, vous hésitez sur le modèle et/ou la marque ?

Pas de panique, voici un article qui vous explique les questions à se poser, et vous propose le formulaire d’Easycup pour choisir la bonne marque en fonction de quelques questions bien ciblées : Comment bien choisir sa cup ?

Enfin, pour vous permettre d’y voir encore un peu plus clair dans l’univers de plus en plus dense des cups, nous en avons testées plusieurs et les avons répertoriées dans cet article : Tableau comparatifs de meilleures cups testées .

 

Explications en vidéo (avec une Mooncup)

Voici une vidéo explicative, préparée par la marque Mooncup, et plutôt bien faite :

 

 

 

Voilà, je crois que vous savez tout ou peu s’en faut 🙂

N’hésitez pas à vous balader dans les différents articles et à poser vos questions – s’il en reste 😉 – dans les posts les plus récents (les autres risquent d’être fermés aux commentaires), même si ça ne parle pas forcément de la cup qui vous plaît, ok ?

 

++ les girls !

 

Coupe menstruelle : mode d’emploi en 10 points pour être incollable sur l’utilisation de cette protection périodique
4.3 (86.62%) 154 votes