Menu
TwitterRssFacebook
Catégories

Publié dans Les règles, la cup... quelques conseils, Témoignages d'utilisatrices | 14 commentaires

La cup. L’endométriose. Et les 2 ensemble ?

La cup. L’endométriose. Et les 2 ensemble ?


Vous voulez m'encourager ?
Un p'tit like de ma page Facebook, ce serait trop trooooop sympa ;)





Salut à tous et toutes et tous mes voeux pour cette nouvelle année 2017 !

Aujourd’hui un article un peu particulier parce que j’accueille Carla, avec qui j’avais conversé parce qu’elle avait des difficultés avec sa cup. Elle m’a alors indiqué qu’elle avait de l’endométriose.

Du coup, elle a très gentiment accepté de répondre à quelques-unes de mes questions sur ce sujet.

Je vous livre ici l’interview 🙂

 

 

L’hygiène pour la cup, ok. Mais pour la pochette ?

A la base, c’était une simple question sur l’hygiène.

Carla, qui est très pointilleuse sur l’hygiène – et on la comprend facilement – voulait savoir ce qui pouvait être fait pour le petit sac de rangement dans lequel on met sa cup (même question que ce soit pour une pochette ou pour un récipient en dur) :

Je lis pas mal d’article comme quoi l’hygiène est très importante. Mais il y a quelques chose qui me dérange : les pochettes livrées avec les cups ne sont pas ce qu’il y a de plus hygiénique. Certes, on doit désinfecter les cups mais qu’est-ce qu’il en est des pochettes ?

Est-ce vraiment propre ? Ne sont-elles pas un nid à bactéries ?

Je ne trouve pas de boite transport qui pourrait être facilement transportable mais aussi facile à désinfecter comme les cups.

 

Une question fort pertinente si vous voulez mon avis !

pochette de rangement de votre cup

Quelle hygiène pour la pochette de rangement de votre cup (ici, il s’agit d’une Ladycup) ?

Donc ma réponse a été la suivante :

« Pour te répondre, mon avis c’est qu’une fois que tu as bien nettoyé et séché ta cup, tu peux la ranger dans son sac de toile : c’est propre et non propice à la prolifération bactérienne.

Bien sûr, il faut aussi se laver les mains avant et après chaque manipulation. Ce ne sera jamais stérile, tout au mieux bien désinfecté après passage à l’eau bouillante et ça suffit amplement.

De plus, même si le sang est un environnement effectivement propice au développement des bactéries, c’est réduit du fait de l’anaérobie causé par la cup et son joint d’étanchéité (ou semi-anaérobie).

Donc, pour moi, l’intérieur de ton sac de toile ne devrait pas être souillé… mais au pire, tu peux toujours le passer à la machine de temps en temps.

Sinon, la Yuuki fournit une boîte à stériliser si ça te plait mieux ? »

 

Et puis Carla m’a indiqué que son expérience avec sa Meluna était douloureux… Je lui ai donc suggéré d’aller lire les commentaires de l’article sur la Meluna : certaines filles se plaignent de douleurs, mais ça finit toujours par se solutionner ;).

Et c’est là qu’elle m’a parlé de son endométriose.

 

La douleur liée à l’endométriose

Elle m’a ainsi expliqué qu’il y a environ 2 ans, elle avait déjà essayé la cup avait dû vite abandonner à cause d’endométriose trop avancée. Opérée par la suite, elle a décidé de retenter l’expérience cup 🙂

Elle m’a indiqué que la douleur survient vraiment au moment de l’entrée et la sortie de la coupe.

Du coup, elle a accepté de m’en dire un peu plus au sujet de cette maladie peu connue.

Voici son interview.

 

Interview de Carla : l’endométriose et moi

Cette maladie est trop peu connue et fait trop de dégâts. J’ai déjà eu de gros traitements et opérations. Donc je serai vraiment heureuse de répondre à toutes tes questions.

 

Et un grand merci à elle pour toutes ces informations 🙂❤️💛💚💙💜

 

L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?

Un utérus sain est tapissé par une muqueuse qui est l’endomètre. À chaque fin de cycle menstruel, soit une fécondation se fait, soit elle ne se fait pas. S’il n’y a pas fécondation, une partie de l’endomètre s’évacue avec les règles.

 

ovulation et endomètre

Voilà ce qu’il se passe lors de l’ovulation, en 6 points 
(source Claire S2C)

Lors de l’ovulation, grâce aux hormones :

  1. L’ovaire produit un ou plusieurs follicules
  2. L’un de ces follicules arrive à maturation
  3. Il éclate libérant un ovule
  4. Il devient le « corps jaune » sécrétant la progestérone (hormone nécessaire à la fertilité)
  5. Sans fécondation, le corps jaune disparaît : c’est la dégénérescence
  6. L’ovule poursuit son trajet dans la trompe (où il peut être fécondé)

S’il est fécondé, il s’accroche à l’endomètre dans l’utérus, sinon il va être expulsé du corps avec l’endomètre : ce sont les règles.

 

Une utérus atteint d’endométriose se reconnait par une formation extérieure de l’utérus. Les tissus formés par les cellules de l’endomètre s’évacuent par le haut – par les trompes, et non par le vagin – et s’installent dans tous les organes voisins.

On retrouve de l’endométriose le plus souvent dans les ovaires, les trompes de Fallope, les ligaments soutenant l’utérus, et la surface extérieure de l’utérus. Plus rarement dans les organes voisins – comme dans mon cas dans les intestins, la vessie… même les reins !

En fait, ce n’est pas compliqué : tout peut être touché.

Elle se découvre vers l’âge de 25 à 40 ans… plus ou moins, en fonction des douleurs intenses ou de problèmes d’infertilité. Mais parfois, elle peut être silencieuse… et n’avoir pas d’impact sur la fertilité.

 

l'endométriose

Les douleurs liées à l’endométriose, par Claire S2C

 

Pour en savoir un peu plus, allez voir cette très chouette illustration de Claire S2C, « J’explique l’endométriose à ma façon ».

 

Quelle(s) cup(s) utilises-tu, et depuis quand ? Qu’est-ce qui t’a motivée à passer à la cup ?

J’utilise la cup Meluna classique. J’ai découvert la cup par ma sœur, il y a peu près 2 ans maintenant.

J’ai acheté le kit de base :

  • la cup Meluna classique avec des paillettes bleues <3,
  • le stérilisateur pour micro-ondes (je n’aime pas les ondes, je fais donc bouillir de l’eau chaude dans une bouilloire puis je mets ma coupe dedans et attends 5 mn).
  • et pour finir, j’ai acheté les brosses interdentaires pour nettoyer facilement les trous 🙂

 

la Meluna à paillettes avec son stérilisateur

La Meluna bleue à paillettes, avec son stérilisateur

 

J’ai donc testé mais c’était très douloureux je pense dû à mon endométriose. Je n’ai jamais réussi à la mettre correctement, c’était très douloureux. J’ai donc très vite abandonné.

J’avais des grosses crises d’endométrioses, je ne savais jamais quand j’allais être réglée. Je mettais tampon en préventif, au cas où mes règles arrivent. Sauf que quand elles n’arrivent pas, retirer un tampon vide est très douloureux.

Je me suis donc dit : « Bon, il est temps de s’y remettre et de tester une dernière fois la cup ».

Je n’ai pas pu tester plus tôt car j’ai été opérée il y a 1 ans et demi.

J’ai décidé de tester la cup et de m’y tenir, car je suis déjà atteinte et mon endomètre se désagrège à chaque période de règles. Je me suis dit que je devais arrêter d’ajouter des choses en plus qui pourraient peut-être augmenter la possibilité de l’endométriose.

PS : Je m’y tiens mais je mets toujours un tampon dans mon sac au cas où il y aurait un problème. Ça doit être le début…

 

Qu’utilisais-tu avant comme protections périodiques (et est-ce que cela te satisfaisait) ?

Je pense que j’ai toujours utilisé des tampons. Au début Tampax et par la suite Nett Body Adapt Mini.

Comme je te l’ai dit plus tôt, j’ai des règles très faibles. Donc même les minis étaient bien trop absorbants.

Après 4h, le fait de retirer le tampon n’était pas évident car une partie collait à ma paroi vaginale, du fait qu’il était à moitié sec.

 

Tu as eu des problèmes d’endométriose, est-ce que tu peux m’en parler un petit peu ?

Je ne savais pas que l’endométriose existait. C’est une maladie bien trop taboue malheureusement. J’ai toujours eu mal. Je me rappelle de la première fois où j’ai eu mes règles tellement que la douleur était atroce.

Ma mère est atteinte d’endométriose. Ce qui explique « ma chance » de l’avoir.

J’ai fait beaucoup d’examen, et vers mes 14 ans on a découvert que j’avais des kystes de 2.5 cm de chaque côté. Ce qui expliquait la douleur me disait-on.

Puis en 2012, je me fais opérer de l’appendicite. C’est là que ma descente aux enfers a commencé !

En retirant l’appendice, ils ont trouvé de l’endométriose dans mes intestins et dans les organes voisins. J’avais alors tout juste 20 ans.

Une douche froide à mon réveil de l’opération : une chirurgienne pas très sympa qui m’annonce que je suis atteinte d’endométriose et qu’on en a trouvé partout. Elle m’annonce par la même occasion que je suis certainement stérile… L’annonce a été extrêmement brutale.

J’ai donc par la suite cherché un gynécologue qui ne te dit pas « la douleur est dans tête, ça va passer »…

2 ans plus tard, ça y est je trouve un gynécologue qui s’y connait et me croit. Ouf, je vois une lumière dans le bout de mon tunnel. Les nombreux examens commencent.

Le premier examen qu’on vous fait est la prise de sang, elle consiste à détecter le CA 125 et un examen gynécologique avec une échographie interne. Ensuite, selon le taux, soit on s’arrête là, soit on continue les examens.

Mon deuxième examen a été une IRM qui montre où se situe la dispersion de l’endométriose et ce qui a été touché. J’ai eu droit aussi à la cœlioscopie, le « plaisir ultime ».

Une fois tout ça fait, on constate que mon niveau d’endométriose est profond : les rapports sexuels sont quasi-impossibles ou alors juste dans 1 ou 2 positions…. L’opération doit être faite.

Je me fais donc opérer, de l’ovaire droit, la vessie et la paroi recto-vaginale. Je me retrouve avec 4 cicatrices : sur le ventre, une cicatrice interne dans le fond de la paroi vaginale, une sur la vessie et une sur l’ovaire.

J’ai dû avoir un traitement hormonal, qui consiste à me mettre en ménopause pendant 3 mois. Une injection par mois, le traitement est le Zoladex.

Le Zoladex est un produit qui est donné pour les hommes qui ont le cancer de la prostate ou aux femmes qui ont un cancer du sein. Donc un traitement pas du tout anodin.

Les effets secondaires sont :

  • des troubles de l’humeur,
  • bouffées de chaleur et sueurs,
  • baisse de la libido,
  • augmentation de la tension artérielle,
  • baisse de la vue….

Aujourd’hui, j’ai moins de douleurs mais elles sont encore bien présentes ☺. Les rapports sexuels sont bien plus agréables mais c’est impossible pour moi d’en avoir plusieurs dans la même journée ou la journée qui suit un rapport.

Enfin, je dois tout de même faire régulièrement des prises de sang et une échographie interne. Et des IRM si besoin.

 

As-tu eu des difficultés à mettre et/ou retirer ta cup ? Est-ce lié à l’endométriose selon ton médecin ?

Avant l’opération, il m’était impossible d’introduire une cup. Même faire l’amour avec mon petit copain était devenu impossible ! Maintenant ça va.

Je n’en ai pas parlé à mon médecin. Je lui poserai la question quand je le vois.

 

les règles c'est tabou

Et oui, même en 2017, les règles c’est tabou !

 

Qu’est-ce qui te plait le plus avec la cup ? Y a-t-il quelque chose qui te déplait (à part la douleur à l’entrée et la sortie) ?

Les avantages :

  • Moins de déchets ;
  • Moins de dépenses tous les mois ;
  • Ne plus penser à se dire « ai-je pris des tampons pour la journée ? Et si ce n’est pas le cas comment faire ? »
  • Pouvoir garder ma cup 8h d’affilées sans me dire que des produits chimiques attaquent ma paroi vaginale et tout ce qui est autour est top top top…
  • Pratique, je change ma cup de la nuit sous la douche ou aux toilettes chez moi.

 

Inconvénients

  • Du fait que mes règles sont très faibles, je dois retirer ma cup qui n’est pas du tout remplie. Genre elle est remplie au ¼ quand je la vide avant de la remettre.
  • La cup est trop grande pour moi. Je pense acheter la Meluna shorty comme tu m’as conseillé.
  • Dommage de ne pas garder la cup plus longtemps. J’aimerais pouvoir la retirer une fois qu’elle est pleine.
  • Pas évident de changer quand on est dans des toilettes publiques car pas toujours de lavabo dans les toilettes (toujours avoir une bouteille d’eau et penser à avoir un gel antiseptique pour les mains)

 

Léna : Tu peux aussi rendre une cup « de rechange », et nettoyer la première quand tu te retrouves dans un endroit avec un lavabo.

 

Tu me dis que tu as un flux très faible et des douleurs à l’entrée et la sortir de la cup, peut-être pourrais-tu opter pour une mini taille

Léna : Genre la plus petite des Meluna, la Shorty, spéciale pour les cols de l’utérus bas et/ou les jeunes filles vierges ?

En effet, je vais commander le cup Meluna Shorty. Dès que je l’aurai je te tiendrais au courant si cela me convient mieux.

 

 

 

Et ce sera tout pour cet article. J’attends de savoir comment ça se passe pour Carla avec sa nouvelle cup 😉

En tout cas, un très grand merci à toi Carla pour toutes ces informations très éclairantes sur cette maladie trop méconnue.

 

N’hésitez pas à venir partager vos expériences ou à poser des questions en commentaire, les cuppeuses et les autres 🙂

 

 

La cup. L’endométriose. Et les 2 ensemble ?
5 (100%) 7 votes

14 Commentaires

  1. Bonjour! Je vois souvent le conseil d’avoir du gel antiseptique mais est-ce que vous le mettez avant ou après avoir changé la coupe? Parce que j’ai peur, en le mettant avant, que le contact du produit avec les lèvres et le vagin soit douloureux (brûlure dû à l’alcool)?
    En tout cas merci pour cet article sur cette maladie effectivement peu connue! Je me pose moi-même des questions sur le fait que j’en sois atteinte, mais c’est difficile de trouver un médecin qui ne nous dit pas « tu as mal au ventre pendant tes règles, c’est normal! Tu ne peux plus avoir de rapport sans que ce soit méga douloureux? C’est dans ta tête! » 🙁

    • Hello Alice,
      Oui, évite de mettre du gel antiseptique sur tes mains avant de manipuler la cup, ça pourrait en effet être désagréable.
      Pour l’entretien courant de l’eau et du savon (genre savon de Marseille) convient amplement 🙂
      Et oui, tu peux peut-être aborder le sujet avec ton gynécologue si tu as vraiment de sérieux doutes : lui sera à même de t’éclairer correctement là-dessus.
      N’hésite pas à nous tenir au courant !
      A bientôt

  2. Bonjour léna.
    je découvre ton site aujourd’hui (étonnant) et j’avoue que j’aurai besoin d’un conseil.

    je suis une cupeuse depuis ….olala 13 ans environ?! ça ne me rajeunit pas x_x
    j’ai débuté avec la mooncup taille 1 et j’ai été de suite conquise (une fois la tige coupé je déteste ça!)
    Puis j’ai eu mon fils et j’ai commandé une divacup 2 et j’ai eu ma fille … et j’ai gardé ma diva. Elle a 8ans cette petite diva. Bien sûre elle est tachée, elle sent et depuis 2 ans elle fuit m’obligeant à mettre des serviettes lavables chaque fois.
    mais j’y tiens (c’est bête je sais)
    Mais bon… comme toute chose a une fin, elle me donne désormais des mycoses (malgré stérilisation, nettoyage etc… )
    Et verdict d’une triste réalité: elle ne me convient plus. la séparation est déchirante. et me voilà a devoir replonger dans le bain des cup…. et je me rends compte qu’en 8ans … ben il s’en est produit des petits gremlins partout!!!
    alors j’aimerai bien un conseil….

    la naturcup me tente, mais les trous de ma diva (en haut) me provoquent des fuites.
    je repartirai bien sur une diva mais sa rigidité me « blesse » désormais.

    J’ai envie de tester la femmycycle car j’ai un DIU et un flux abondant durant 2jours sur 6. mais alors là….. laquelle devrais je choisir??? et pour le reste je tenterai bien la lilycup mais j’ai peur de sa très grande souplesse. j’ai lu touuuuuuuuuut vos articles et bien noté votre préférence pour la naturcup. C’est sur elle et la diva, les trous qui me dérangent grandement. car j’ai l’impression qu’ils sont responsables des fuites. Et je ne peux plus tenter de les agrandir puisqu’a ce jour je ne peux plus mettre ma diva sans déclencher une mycoses carabinées (oh joie d’un message glamour)

    pourriez vous m’apporter votre conseil d’experte?

    • Hello,
      Alors c’est étonnant que ta Divacup te donne des mycoses…mais bon, au bout de 8 ans, on peut décemment penser à en changer.
      Alors, si tu as lu l’article pour les flux abondants, tu as dû voir que la Femmycycle est une très bonne option, tout comme la Yuuki ou la Fleurcup.
      Après, si tu ne veux pas de trous (bien que ces cups soient conçues pour avoir une bonne contenance en-dessous des trous), prend plutôt la Femmycycle.
      Enfin, pour la Lilycup, elle plait particulièrement à celles qui ont des cols de l’utérus hauts. Mais elle n’a pas spécialement une grande contenance celle-là…
      Voilà, je crois que j’ai répondu à tes questions, n’hésite pas à me dire pour laquelle tu as opté 🙂
      ++

  3. Bonjour
    J’essai la cup grande taille de chez fleurcup (3 enfants par voie basse et des règles treeeeees abondantes).
    Je n’arrive pas à la placer correctement j’ai des fuites à chaque fois voir comme si je n’avais pas de cup
    J’ai agrandi les trous, tenté toutes les techniques d’insertion et vérifier le placement. Je suis perdue…
    De plus quand je l’enlève je m’en mets plein les doigts (mais je crois que c’est juste mon flux). M’enfin c’est pas tj pratique sans point d’eau. Je suis la seule à rencontrer ce pb? Y a t il des bonnes pratiques ?
    Un grand merci

    • Hello,

      Merci pour ton message 🙂

      Alors, pour t’aider, as-tu lu cette page : http://coupemenstruelle.net/coupe-menstruelle-mode-demploi/#positionnement ?
      Elle t’explique :

      Enfin, pour le fait d’en avoir plein les doigts…ben oui, au début, c’est toujours un peu gore, mais avec la pratique, ça s’arrange, ne t’inquiète pas !

      Dis-moi si tout ça t’aide ?
      ++

    • Hello

      Merci pour tes conseils. Ca c’est mieux passé ce cycle.
      Je pense que la solution est dans l’agrandissement des trous. Je l’ai fait un peu mais cela fuit encore.
      Je m’interroge sur la taille maxi d’agrandissement… y a t il un risque de les faire vraiment trop grands ?

      Merci encore de ton aide !

    • Ahhhh, cool si ça s’est mieux passé 🙂

      Sinon, non je ne pense pas qu’il y ait de grand risque en réalité , mais fais-les plus grands de façon progressive, comme ça tu ne risques absolument rien.

      Tiens-moi au courant si tu veux,

      ++

  4. Bonjour, j’ai découvert la cup récemment et j’ai beaucoup appris grâce à ton blog.
    J’ai décidé de me lancer dans l’aventure de la cup et j’ai choisi la naturcup taille 1. J’ai pas de soucis particuliers pour la mettre ou l’enlever elle se déplie bien pas de soucis, par contre j’ai des fuites, les trous se bouchent. J’ai lu sur ton blog qu’on pouvait les agrandir pour éviter ça ce que j’ai fais mais ça se bouche toujours et j’ai des fuites quand même.
    Je ne sais pas du coup si je dois encore les agrandir ou alors tester un autre modèle, j’ai vu qu’il y avait la Lily cup qui n’avait pas de trous du coup peut être serait-ce la solution ?
    Merci d’avance pour tes conseils et bravo pour ton blog c’est vraiment une super mine d’infos !

    • Hello Julia,
      Merci pour les compliments 🙂

      Tu peux aggrandir les trous sans risque, tu n’as rien à perdre 😉
      Moi j’ai vraiment besoin d’une cup avec de très grands trous, par exemple !

      Sinon, tu es sûre que la cup est bien en-dessous du col de l’utérus ? Sinon, c’est fuites assurées…

      Enfin, pour la Lilycup, elle est très longue et ne convient pas en général à celles qui n’ont pas un col haut.
      Tu me diras ce que ça donne ?
      ++

  5. Bonjour,

    Je ne savais pas où poser ma question, j’essaye ici 🙂
    Je me suis toujours demander, comme la cup n’absorbe pas le sang et que le sang n’est pas « récolté » en dehors. Si on s’allonge par exemple, le sang se deplace dans le corps non? Il peut remonter a l’interieur ?

    Merci si vous avez des reponses a cette question 🙂

    • Bonjour Véronique,
      Alors, je vais essayer de te répondre du mieux possible, sachant que je ne suis toujours pas médecin 😉
      Je pense que le sang s’écoule spontanément vers le bas et qu’il n’y a quasiment aucun risque que ça remonte.
      Pour le cas où tu ferais un long poirier par exemple, la question se poserait peut-être, mais sinon je pense que c’est impossible… j’essaierai de me renseigner auprès d’un gynécologue et te dirai ça si j’obtiens d’autres infos 🙂
      ++

  6. Bonjour,
    Je viens d’acheter ma première cup, j’en ai marre d’acheter des serviettes hygiéniques qui coûtent une fortune ! Surtout que j’ai tendance à faire des infections urinaires si je ne prends pas ma marque habituelle.
    Il S’agit de la be’Cup de Mercurochrome… Quelqu’un l’a déjà testé ?
    J’ai commencé aujourd’hui, pour l’instant, ça se passe bien… Une question me turlupine…
    Comment peut-on faire quand on part pour une journée de boulot de 10/12 heures ? Bien sûre on peut avoir une cup de rechange mais dans quoi mettre la sale ? Une petite boite en plastique ?
    Je vois que certaines les ont depuis TRES LONGTEMPS… Sur ma boite il est écrit de la changer au bout de 5 ans…

    • Hello Aurore,
      Oui bien sûr, on la connaît la BeCup 😉
      Effectivement, je trouve aussi qu’ils sont un peu trop rigides au niveau des durées proposées : perso, je la porte jusqu’à 12h d’affiliée (quelle que soit la marque), et je n’envisage pas de m’en débarrasser au bout de 5 ans si la cup est parfaitement fonctionnelle.
      Bref, c’est Mercurochrome, quoi ^^
      ++

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *