Menu
TwitterRssFacebook
Catégories

Publié dans Témoignages d'utilisatrices | 4 commentaires

Interview d’une utilisatrice de Mamicup

Interview d’une utilisatrice de Mamicup


Vous voulez m'encourager ?
Un p'tit like de ma page Facebook, ce serait trop trooooop sympa ;)





Et c’est reparti pour une séquence interview de porteuse de cup !

Aujourd’hui j’ai la chance et l’honneur d’accueillir Rosie Rondalie, qui nous parle de son expérience en tant que fervente utilisatrice de coupe menstruelle.

 

Commençons donc l’interview :

 

Depuis quand t’es-tu mise à la cup ? Comment ça t’est venu ?

Hello Rosie Rondalie, quelques présentations pour commencer 😉

Salut Léna, merci à toi de me permettre de partager mon expérience 🙂

 

Je me suis mise à la cup il y a un peu moins d’un an, au printemps 2014.

J’ai toujours galéré avec les protections périodiques classiques. Ma peau est assez réactive et les textiles synthétiques ont tendance à m’irriter. Au niveau de la vulve, c’est une sensation de malaise et de brûlure assez désagréable.

Les tampons, ça allait, jusqu’à ce qu’ils les recouvrent de voiles en synthétique sensés être plus doux. Je m’étais mise aux serviettes bio 100% naturelles mais cela reste des serviettes : un confort assez bof, la nécessité de se changer très souvent et l’impossibilité de se promener tranquille les fesses à l’air chez soi, surtout lorsque l’on est en couple.

Un jour, je discutais avec une amie qui, au détour d’une conversation, me lance :

« Ah! Julie elle porte des coupes menstruelles! C’est vraiment dégueu ; je sais pas comment elle fait… ».

 

Sur le coup, j’ai surenchéri à la sauce : « Ouais, c’est clair! Elle va nous sortir quoi la prochaine fois? Le papier toilette lavable? » et puis je me suis quand même renseignée.

De site en site, de blog en blog, de forum en forum, j’ai dû me rendre à l’évidence : celles qui avaient testé étaient massivement satisfaites de leur cup.

Couplé à mon côté écolo, il ne m’en fallait pas plus ; je me suis lancée.

 

coupe menstruelle Mamicup

Et voici la cup qu’utilise Rosie Rondalie : une Mamicup

 

Tu as apparemment un peu galéré au démarrage ?

Oui, au démarrage j’ai eu quelques soucis.

Je n’ai pas eu, comme certaines, de problèmes pour l’enfiler ou l’enlever ; j’ai suivi la notice et j’ai pris le coup de main très rapidement. J’ai juste raccourci un peu la tige, et hop.

En revanche, j’avais, au départ, beaucoup de problèmes de fuites (mais pas suffisamment gros pour revenir aux tampons). J’avais l’impression que je la mettais trop loin ou pas assez, qu’elle basculait, qu’elle se dépliait mal…

 

2 causes à mes problèmes

Je pense qu’il y avait deux principales causes à ces problèmes :

  • Je me prenais trop la tête sur la question de jusqu’où la faire monter

Maintenant, je la plie, je la rentre juste un peu et je la laisse faire sa vie. Elle remonte toute seule et elle se place bien naturellement.

 

  • Mon périnée était certainement un peu moins musclé que la moyenne.

Je l’ai réalisé à cette occasion.

Je m’astreins désormais à faire une série de quelques contractions tous les jours (ça occupe mes trajets en RER) et, comme mon vagin est plus tonique, la coupe se place mieux et tient mieux en place. Et ce n’est pas le seul avantage d’un périnée musclé…

 

Tu as quel modèle de coupe menstruelle ?

J’ai une Mamicup!

Elle était en vente sur un site sur lequel j’achète des produits de beauté ; je l’ai donc reçue avec ma commande habituelle de shampoing et de maquillage. Je l’ai prise en taille L (c’était M ou L) car mon flux est assez abondant et que cette taille était recommandée pour les femmes après 30 ans.

J’avais 30 ans tout pile mais comme la cup est destinée à être utilisée de nombreuses années… C’est top car elle tient, la plupart du temps, toute la journée.

Elle est rose, fabriquée en Italie, livrée dans son petit sac en coton (que j’ai perdu au bout d’un mois), en silicone médical et assez souple. Quand elle est en place, je ne la sens jamais.

 

coupe menstruelle Mamicup

Mamicup : « Quand elle est en place, je ne la sens jamais « 


 

Qu’est-ce qui te plait le plus avec la cup ?

 

Le confort

Le confort !! Pour moi, c’est une révolution.

Contrairement aux tampons qui me grattouillent et m’irritent (surtout après plusieurs jours), la cup sait se faire oublier. Au lieu d’absorber tout fluide qui se trouve dans le vagin et de le dessécher, elle laisse le vagin faire sa vie et c’est un vrai bonheur.

 

La mettre à l’avance

Grand avantage également : on peut la mettre à l’avance quand c’est la date prévue de nos règles et ensuite, la cup est toujours sur nous ; pas de problème de « Oh! Mince! Je n’ai pas de quoi me changer! Comment vais-je faire?! ».

Si elle est pleine, on la vide, on la rince et on la remet.

Petite nuance : les toilettes publiques où l’on n’a pas de quoi se laver les mains sont un vrai problème.

Autant remettre une fois sa coupe, au cours de la journée, sans la rincer après l’avoir vidée est envisageable, autant ne pas se savonner les mains avant d’aller la chercher et la remettre, ce n’est pas possible.

Heureusement, la contenance permet de tenir assez longtemps.

 

Pouvoir être nue

Pouvoir être nue et me montrer nue, ne pas avoir peur de laisser mon homme me toucher un peu, c’est aussi génial.

Oui, moi, c’est même « toucher beaucoup » parfois (plus d’infos pour celles qui ne voient pas de quoi je parle 😉)

 

La cup nous simplifie la vie

 

Au final, la cup nous simplifie vraiment la vie.

Ce n’est pas un truc de hippie intégriste, mieux pour l’environnement mais qui rend tout très compliqué. Je la trouve, très sincèrement, plus pratique que les autres types de protections périodiques. Ce n’est pas toujours parfait mais c’est, à mon avis, mieux que tout le reste.

Je tiens également à dire qu’elle est parfaitement compatible avec les stérilets, contrairement à ce que racontent certaines légendes.

C’est écrit dans la notice et lorsque j’en ai parlé à mon gynéco, il a levé un sourcil et m’a dit : « Humpf, vous, vous êtes encore allée lire des sottises sur internet! ».

Je porte moi-même un stérilet et effectivement, je ne vois pas comment ma cup pourrait l’aspirer…

 

 

Oui, une cup n’aspire pas l’intérieur du vagin, il faut le rappeler parfois ^^

Et pour celles qui portent un DIU et auraient encore des doutes, n’hésitez pas à lire cet article « Coupe menstruelle et DIU, quel risque ? »

 

Merci Rosie Rondalie de parlemoidecul.com (attention les gens, ça parle assez cru sur son site, mais ça reste SFW) pour ce superbe témoignage, j’espère que tu auras éclairé les plus sceptiques.

 

Enfin, pour toutes celles qui ne savent pas quoi faire de leur coupe menstruelle malgré tout, je propose des alternatives à l’utilisation de la cup.

 

Vous me direz ce que vous en pensez 😉 

 

 

Interview d’une utilisatrice de Mamicup
4.4 (88%) 5 votes

4 Commentaires

  1. Encore merci à toi Léna! Et merci pour tous les conseils que tu prodigues sur ton site 🙂

    • Rohh, mais avec plaisir, c’est trop gentil, ça <3 <3 <3

  2. Oh mais comme je suis ravie de ce post ! J’avais pour idee que le sterilet n’etait pas du tout ( mais alors du tout du tout ) compatible. Ce temoignage me rassure. Jr n’avais pas encore (re) sauter le pas après une grossesse mais là, je me relance ! Merci Léna ! Merci Rosie !

    • Avec plaisir !
      N’hésite pas à nous donner des nouvelles 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *