Menu
TwitterRssFacebook
Catégories

Publié dans Témoignages d'utilisatrices | 29 commentaires

La Meluna, ce n’est pas pour moi !

La Meluna, ce n’est pas pour moi !


Vous voulez m'encourager ?
Un p'tit like de ma page Facebook, ce serait trop trooooop sympa ;)





Voici la première partie d’une longue interview auprès de Céline, une utilisatrice de coupe menstruelle qui a rencontré bien des difficultés au tout début avec sa Meluna…

Elle nous explique son parcours – légèrement chaotique vous verrez – avant de réussir à trouver la solution qui lui convient tout à fait (mais qui sera abordée dans la 2ème partie de l’interview).

 

 

Pas tout à fait vegan mais totalement cruetly-free

Alors…  je me suis mise à la Cup en juillet 2014 mais l’histoire débute avant ça.

Depuis plusieurs années, je m’inquiète de la manière dont sont traités les animaux : chiens, chats, singes, chevaux, boeufs, moutons, poissons ou fruits de mer. J’ai pris conscience que nous n’avions pas le droit de les exploiter pour notre seul plaisir.

C’est donc tout naturellement que je suis devenue végétarienne il y a 3 ans environ.

Puis, très rapidement, j’ai cessé de manger des oeufs issus de l’industrie. Quant aux produits laitiers, j’en mange le moins possible, et uniquement ceux provenant de fermes qui ne maltraitent pas leurs bêtes. J’avoue que le plus difficile pour moi, c’est de me priver de certains de mes bonbons préférés (fabriqués avec de la gélatine de porc)…

 

vegan

Je suis vegan

 

 

Les tests pour les produits cosmétiques sur animaux

Il y a 2 ans, j’ai pris conscience de la manière dont sont testés les cosmétiques et les produits ménagers, sur les animaux de laboratoire. C’est une véritable horreur, et ça m’a révoltée.

J’ai commencé à faire le tri dans mes cosmétiques et mes produits ménagers, en ne choisissant que des marques éthiques et cruelty-free, car je ne voulais pas être complice de cette horreur en achetant des produits testés.

Concernant les produits ménagers, j’ai cherché des recettes de grand-mère afin d’éviter d’utiliser trop de produits chimiques. J’ai fait de même pour les cosmétiques.

Ayant pris conscience que les tampons, les serviettes et les cotons jetables sont testés de manière très cruelle sur les animaux, j’ai décidé de bannir ces produits de ma salle de bain.

Vous n’avez pas idée de ce qu’ils font subir à ces pauvres bêtes, juste pour tester le pouvoir d’absorption de leurs produits, et pareil avec les couches-culottes, je vous jure c’est révoltant…

 

J’ai alors remplacé mes cotons démaquillants, mes serviettes hygiéniques jetables et mes protèges-slips jetables par des disques, des serviettes lavables et des protèges-slips lavables, le tout cousu par mes soins (et bien plus confortables et efficaces que les jetables).

 

serviette hygiénique lavable

Des serviettes hygiéniques lavables….

 

Seulement, je ne portais mes serviettes que la nuit, ou bien chez moi. Mais à l’extérieur, j’utilisais encore des tampons.

 

Tant de produits chimiques dans les tampons

C’est à ce moment-là aussi que j’ai appris que nos protections jetables contiennent énormément de produits chimiques, dangereux pour nous.

Le plus gros problème venant des tampons qui laissent des fibres polluées à l’intérieur de nous. Fais l’expérience de laisser tremper un tampon jetable dans un verre d’eau, au bout de 10mn tu verras plein de fibres flotter dans l’eau…

 

tampon dans un verre d'eau

Les fibres qui apparaissent lorsqu’on laisse tremper un tampon dans un verre d’eau…

 

J’ai donc commencé à acheter des tampons éthiques, non testés sur les animaux, sans produits chimiques et biodégradables, mais ils sont hors de prix.

Il est assez révoltant de penser qu’il faut être riche pour pouvoir vivre éthique…

 

J’ai acheté une coupe menstruelle Meluna en 2014

J’ai entendu parler de la Cup pour la première fois au mois de mai 2014. J’ai d’abord cru que c’était une nouveauté, et j’ai trouvé l’idée fabuleuse. Je me suis même dit que ça allait avoir beaucoup de succès!

Et puis j’ai découvert que la Cup existait depuis des décennies, mais qu’elle est vue d’un très mauvais oeil par les grandes marques de protections jetables, qui font tout pour en empêcher la diffusion et la publicité… c’est écoeurant !

Il m’a fallu 2 mois pour choisir ma Cup. Mon choix s’est porté sur Meluna pour plusieurs raisons :

  • Elle est en Thermoplastique Élastomère médical qui se recycle plus facilement que le silicone.
  • Elle n’est vraiment pas chère
  • Le choix de couleurs est immense (il y en a même à paillettes! )

D’après ma taille, mon poids, mon âge et mon flux, et n’ayant jamais eu d’enfant, j’ai choisi la taille L.

Je l’ai soigneusement choisie : Mauve, avec une boule au lieu de la tige et normale (je veux dire: pas « sport » plus rigide, ni « soft » plus souple).

 

Meluna dans son sachet

Ma Meluna dans son sachet

 

J’ai aussi commandé un stérilisateur pliable, des pastilles de stérilisation, et des goupillons pour nettoyer les petits trous.

J’étais très impatiente de recevoir mon colis.

 

Caractéristiques de la Meluna

En ouvrant le paquet, j’ai été étonnée par la taille de la Cup, j’avoue que je ne la voyais pas aussi grande!

Je l’ai trouvée très rigide, aussi.

J’ai voulu l’essayer immédiatement (je n’avais pas mes règles à ce moment-là). Je l’ai d’abord stérilisée, puis j’ai étudié toutes les manières de la plier.

Je me suis confortablement installée sur mon lit, avec du lubrifiant et la Cup…

 

1ère insertion de la cup : déception

Déjà, première déception: la coupe est vraiment très rigide, et j’ai du mal à la plier sans qu’elle ne « saute » (qu’elle ne se déplie d’un seul coup). J’ai d’abord essayé le pliage de la cup en « C fold », mais le point d’insertion était trop large.

J’ai alors essayé le « Punchdown ».

 

3 pliages de coupe menstruelle

3 pliages différents pour votre coupe menstruelle

 

À grand renfort de lubrifiant, il m’a fallu plus d’une heure pour parvenir à l’insérer. Et c’était très douloureux. J’étais crispée, c’est vrai, ce qui ne m’a pas vraiment aidée…

Mais j’y suis arrivée, et j’étais fière de moi! J’ai repensé à la première fois que j’ai mis un tampon sans applicateur, ça n’avait pas été une mince affaire non plus, mais je m’y suis habituée. J’ai pensé que ce serait pareil avec la Cup.

Deux heures après, j’ai décidé de la retirer. J’ai poussé avec mes muscles pour que la boule arrive à l’entrée, j’ai attrapé la boule, et… elle m’a glissé des doigts!

J’ai compris que j’aurais peut-être mieux fait de prendre le modèle tige…

J’ai recommencé, je l’ai poussée jusqu’à l’entrée, j’ai attrapé la base de la Cup entre mes doigts, mais elle m’échappait et glissait à chaque fois. La faute au lubrifiant utilisé pour l’insertion…

À force d’essayer, je suis arrivée à la retenir, puis en la pinçant et en la tournant, elle est enfin sortie.

 

Insertion douloureuse et retrait impossible : le cauchemar

J’ai eu mes règles la semaine suivante et ai décidé d’utiliser ma Meluna.

Pour l’insérer, cette fois-ci, je me suis mise dans la même position que pour les tampons (debout, jambes semi-fléchies). Pliage « Punchdown ». Et presque 1 heure d’efforts pour la mettre !

Ça n’allait pas: insertion très douloureuse, j’avais l’impression que l’entrée de mon vagin était gros comme une tête d’épingle! J’ai même eu peur de me déchirer la peau! Bref, j’y suis arrivée… Une fois dedans, pas de souci, je ne la sentais pas, aucune gêne…

Le soir venu, il a été temps de la retirer. Ça a été un cauchemar!

J’ai réussi à la pousser à l’entrée de mon vagin, et à attraper la base. J’ai pincé, tourné, tiré, mais impossible de la faire sortir. J’ai remonté mes doigts tout le long de la coupe, puis j’ai appuyé pour la plier, mais impossible de la sortir. Le bourrelet du haut restait collé à ma paroi, comme une ventouse. La coupe étant plutôt grande, je n’arrivais pas à remonter mon doigt jusqu’au bourrelet du haut, pour le plier directement.

1h30 d’efforts et j’ai abandonné.

J’ai retenté le lendemain matin. Pareil, j’ai essayé de la plier directement à l’intérieur de mon vagin, mais je n’y arrivais pas: le corps de la coupe se pliait, mais le bourrelet restait bien collé à la paroi.

J’en ai pleuré, j’ai même envisagé de prendre rendez-vous chez mon gynéco pour la faire retirer. Mais la honte m’a retenue…

 

ma cup, mes larmes

ma cup, mes larmes…

 

J’ai finalement réussi au bout de plus d’une heure d’efforts transpirants et désespérés.

 

Ça ne s’arrange pas les mois suivants…

J’ai essayé de nouveau le mois suivant, et le suivant, et encore le suivant.

Avec toujours les 2 mêmes gros problèmes:

  • une insertion difficile et douloureuse, avec l’impression que l’entrée de mon vagin était minuscule,
  • un retrait très long et difficile, avec le bourrelet du haut de la Cup qui restait collé à la paroi de mon vagin malgré tous mes efforts…

C’est simple: pas une seule fois il m’a fallu moins de 30 mn pour la mettre, et 45 mn pour l’enlever…

En octobre, j’ai renoncé. Je savais qu’il y avait un temps d’adaptation, mais là quand même…

 

J’ai voulu commander une coupe plus souple pour faciliter l’insertion, et plus courte pour faciliter le retrait (en ayant la possibilité d’appuyer directement sur le bourrelet pour le plier). J’ai cherché parmi les autres marques, mais n’ai rien trouvé de convainquant.

Un jour, totalement par hasard, j’ai vu une photo de la Lily Cup. J’ai tout de suite remarqué sa forme atypique, en biais, et le fait qu’elle n’avait pas de bourrelet en haut.

 

Meluna et LilyCup

à gauche la Meluna, à droite la LilyCup

 

Et c’est là que ma nouvelle vie avec une cup a commencé 😉

 

La suite des aventures de Céline avec sa cup dans le prochain épisode, à lire ici : Ma Lily Cup et moi, on s’aime d’amour

 

 

 

La Meluna, ce n’est pas pour moi !
2.56 (51.25%) 80 votes

29 Commentaires

  1. Hello,
    Ben moi aussi je n’avais pas trop aimé la Meluna… mais je n’ai jamais rencontré les problèmes que tu évoques : c’était plutôt des problèmes de fuites, perso 🙂
    J’attends la suite de l’interview du coup 🙂
    la biz

    • Oui, moi aussi elle m’a surprise, j’avoue 😉

  2. OUlala j’en ai eu mal rien qu’à lire l’article et comment j’aurais paniqué moi en ne réussissant pas à retirer ma cup. Je crois que je n’aurais jamais eu le courage de réessayer le mois suivant.
    D’ailleurs je ne me sens pas prête psychologiquement.

    Par contre bien envie de passer aux serviettes jetable, mais n’ayant pas talents de couturière il faut que je les achète et bon dieu que ça coûte cher. Je sais bien qu’à la longue ce st des économies mais sur le coup il faut les sortir les sousous. Car il faut bien sûr en acheter plusieurs.
    J’avais fait une simulation une fois sur un site et je ne sais plus mais pour 4 ou 5 serviettes j’en avais pour 63 euros !!! Et moi 4 serviettes ça me fait une journée car flux très abondant. Donc comme dit dans cette article on nous dit de consommer mieux, mais tout ce qui est mieux pour la planète et l’environnement c’est réservé aux riches. Il y a quand même quelque chose qui ne tourne pas rond !

    • Oui, c’est sûr qu’il faut se sentir prête à essayer, je te comprends.
      Et oui, en effet, l’investissement à la base n’est pas donné, mais il est quand même vite amorti, non?

  3. J’utilise la Meluna M depuis maintenant 18 mois J’avoue avoir eu beaucoup de difficultés au début. Premières mises en place très difficile, avec nécessité de 3 cycles environ pour trouver ma méthode. Pour le premier retrait, j’ai cru ne jamais y arriver non plus! J’ai finalement pris mon temps et mis de la musique pour me détendre et m’en sortir!
    A ce jour, le retrait, rinçage, remise en place me prend 5 minutes top chrono.
    As-tu retenté le coup depuis que le lilycup t’as convaincue?

    • Je ne crois pas vu comment elle parle de la Lily Cup, mais je vais quand même lui demander 😉

  4. J’ai la meluna, taille L (2 enfants, flux abondant les premiers jours, périnée tonique) et je galère avec : j’ai du mal à la mettre au « bon endroit » dans le vagin (elle a tendance à se mettre à côté du col, trop utile !), et surtout je la trouve longue ! j’ai pris le modèle avec anneau et le bout de l’anneau est presque à l’orifice du vagin. Et je n’arrive pas à la mettre plus haut. Bref, je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour la mettre, c’est pas simple simple ! Vu que la lilycup est plus longue je me demande si ça irait…
    Quelqu’un a déjà eu ce problème ?

  5. Hello Cam,
    Écoute, la cup ira normalement se mettre d’elle-même à la bonne place.
    Perso, je la porte très bas, ce n’est pas embêtant à partir du moment où ça ne te gêne pas.
    Maintenant, tu peux couper la tige si elle te dérange.
    Mais fuit-elle ou pas du tout ?

    Enfin, oui, la LilyCup est assez longue en effet, je ne suis pas sûre que ça convienne du coup.

  6. J’ai été très surprise : pas d’enfant et taille L ??

    • Pourquoi pas ?
      Ça dépend de son flux aussi.

    • Bah je sais pas. Je me suis dit que ca venait peut être de ca les douleurs et difficultés.
      J’ai pris taille M à cause de mon flux, mais apres 6 mois de recul je me dis que j’aurais peut être dû prendre S.

    • Ah oui ?
      Marrant, ça.
      Personnellement, plus je l’utilise, plus je m’y fais et plus je me dis que je pourrais quasiment prendre n’importe quelle taille maintenant.
      Mais bon, j’ai plus de 30 ans et ai accouché par voie basse….

    • Bon bah j’espère que ça me fera cet effet aussi ^^ parce que ces derniers temps j’ai beaucoup hésité à commander une taille S, mais le prix m’en empêche… Mais bon si j’ai toujours cette impression je sauterai le pas dans quelques mois !

    • Pourquoi, tu es mal à l’aise avec ta M ?

    • Bah j’ai des périodes où j’ai du mal à la mettre correctement, j’ai l’impression qu’elle se déplie mal, et j’ai l’impression aussi qu’elle appuie plus qu’elle ne le devrait sur mon urètre.
      J’avais pris M parce que j’ai pris une shorty, donc ça réduisait beaucoup la capacité, et avec mon DIU cuivre j’ai un gros flux, mais ma gynéco m’a trouvé une solution pour le réduire, et c’est depuis cette solution que j’ai l’impression que ma cup ne me convient plus, et que j’ai davantage de mal à la positionner sans fuites.
      Bref il n’y a qu’en testant je crois…

  7. Ah… ben essaie peut-être de la déployer vraiment à l’entrée du vagin et à « visser » pour la remonter après ?
    ça pourra t’aider à bien la déployer comme ça.

  8. Alors de mon côté, 1er cycle d’essai.
    Aucun souci du tout pour la mettre ou l’enlever, j’ai donc été très surprise en lisant l’article. Chez moi, ca glisse impeccable, en 2 secondes c’est mis / enlevé 😉
    Le souci, c’est plutôt côté fuite ! Je sens que la cup fait comme un 8, à l’intérieur, elle est aplatie en son milieu, elle épouse la forme de mon vagin, mais du coup, mes règles coulent carrément à côté.
    Bon ca ne fait que 5 jours (j’ai la chance d’avoir des règles qui durent 10 jours par mois…) et j’ai encore qq jours devant moi, mais du coup je ne peux pas du tout me passer de serviettes hygiéniques pour l’instant, c’est une cata !
    J’ai beau enlever, remettre, tourner, pousser, plier avec mes doigts, ca forme toujours ce plat en plein milieu…

    • Hello Luciav,
      Alors effectivement, si la cup n’est pas complètement déployée, tu auras toujours des fuites.
      Il faut vraiment que tu te débrouilles pour la faire s’ouvrir.

      As-tu lu les conseils pour l’insertion ici : http://coupemenstruelle.net/coupe-menstruelle-mode-demploi/#insertion ?

      Ensuite, certains modèles se déploient plus facilement que d’autres. La Meluna classic n’est pas la plus simple pour ça il me semble.

      Essaie peut-être de la faire se déployer à l’entrée du vagin : tu pourras plus facilement atteindre le bourrelet haut avec tes doigt et faire entrer de l’air.
      Dis-moi si c’est mieux comme ça ?

  9. Sans enfants on ne doit pas prendre une taille L
    C normal que tu as eu Tt ses
    Problème tu aurai dû te diriger vers une taille S, car la M est conseiller pour les femmes ayant eu un enfant on ayant un flux abondant … Donc je parle même pas de la taille L
    Leur guide des taille est pourtant tres détailler

    • Merci Mimi pour ton commentaire 🙂
      Cela dépend aussi beaucoup des filles : certaines vont être très confortable avec une L sans avoir eu d’enfants, ça arrive aussi 🙂
      Mais oui, le cas général, c’est d’opter pour une plus petite dans cette situation, c’est clair.

  10. Bonjour
    J utilise depuis plusieurs mois une coupe meluna. J’ai commencé par la taille S et après la M. Depuis toujours j’ai des fuites. J’ai déjà tout essayé: la mètre plus haut, plus bas, tous les plis possibles, etc. Les fuites commencent des que ja la met et se suivent la journée.. quand je l enlevé elles est à 3/4 de sa capacité. Je ne sais pas quel taille prendre pour que ce problème de fuites s arrêtent. J’ai une vie sexuel active depuis 10 ans, j’ai 35 ans et un bébé par césarienne. J’ai 65kg.
    Que me conseillez vous pour éviter les fuites ?

    • Hello Jôsy,
      As-tu lu l’article qui explique et donne des solutions en cas de fuites ?
      Parce qu’elle a l’air de se remplir quand même, donc elle doit être bien ouverte, non?
      As-tu pensé à agrandir les trous ?
      Tu me dis ?
      ++

  11. Oui Léna, j’ai lu l article. J’ai tout esseyé : chercher mon col, méthode marisette, élargir les trous, rien n y fait. Elle se rempli tranquillement le long de la journée mais je doit porter une serviette pour les fuites… je ne voit pas de solution sinon changer de marque ? Passer en taille L? Abandonner?

    • Je ne comprends pas bien : elle fuit de toute façon dès qu’elle est en place ? Et elle est bien ouverte ?
      J’ai plutôt l’impression que c’est un problème de trous (votre flux est-il épais ?)….
      Dans ces cas-là, peut-être opter pour une cup avec des trous plus larges ? Genre la Naturcup?

  12. Coucou, pour le problème des fuites j’ai trouvé deux soluces: le premier truc c’est d’agrandir les trous de la cup avec une pointe de ciseau (perso j’en ai même coupé un tout petit bout sue chaque trou) et deuxième astuce c’est porter la cup très très haut bien « collée » autour du col pour la « verrouiller », là ça marche par effet de succion elle se colle autour et du coup plus aucune fuite (enfin quand je l’ai fait ça a bien marché).

    Pour l’histoire de la taille, peut-être prendre toujours la plus petite taille quand c’est notre première cup, comme ça, c’est plus facile à insérer, plus facile à retirer sans se blesser. Je la trempe littéralement dans de l’huile de coco fondue pour qu’elle soit entièrement lubrifiée, c’est sûr que ça glisse, pas simple pour la tenir, mais c’est la seule solution pour qu’elle rentre sans problème.

    En plus, l’huile de coco ça hydrate le vagin, c’est très doux pour les muqueuses qui sont si souvent desséchées chez nous les femmes.Et aussi, l’huile de coco a un petit pouvoir anti-mycosique/anti-fongique, ça permet d’espacer vraiment les épisodes de candidose génitale. On trouve de l’huile de coco en magasin bio de très bonne qualité, on peut même s’en servir comme lubrifiant (mais pas avec le préservatif car le gras le rend poreux).

    • Oui ,voilà, pas avec le préservatif 😉
      Perso, j’utilise de l’eau et ça me convient, mais c’est vrai que certaines apprécient de lubrifier plus.
      Encore merci à toi 🙂

    • Merci beaucoup pour les astuces. Pour ce qui est des trous à agrandir j en ai fait avec ma meluna mais ça n as pas marché…
      Pour ce qui est de la mettre tout au fond j’ai just un doute: j’ai essayé de trouver le col de l’utérus j’ai l’impression qu’il est très proche du vagin et légèrement à droite. Donc j essaye de l insérer bien mais comment entre sur que la cup se positionne bien en face du col et non pas sur le « cul de saque » ? Des fois je me dit que le problème pourrait venir de la ?
      Merci bcp
      Vous êtes ma dernier espoir

    • Hello Jôsy,
      Keep cool ! Ce n’est pas parce que tu n’as pas encore trouvé ta coupe idéale qu’il faut t’imaginer un handicap.
      Le col de l’utérus est comme un bout de nez à l’intérieur du vagin (pas à côté, hein).
      La Lilycup ne convient pas à toutes les filles, comme la Meluna d’ailleurs…
      Si tu as des règles épaisses, je te conseillerais bien de jeter un oeil à la Naturcup.
      Tu me diras ?
      ++

  13. Oui Léna c’est bien ça. Des que je la met en place ça commence a fuir. J’ai élargie les trous cela n’as pas résolu le problème. Du coup j’ai commandé une lilycup taille B cette fois ci, (je me suis dit si c’est une question de trous c’est résolu puis si c’est un problème de périnée peu tonique c’est résolu aussi). Pour ma plus grosse déception ça fuit. ça fuit plus que le melouna. Il y a la moitié qui part dans la cup et la moitié dans la serviette. Je ne sais plus quoi faire, je suis trop déçue. J’ai vraiment pas envie de revenir sur les serviettes mais je n’arrive pas a trouver la cause du problème… Aidez moi svp. Est ce que j’ai un vagin handicapé incompatible avec les cups?

Trackbacks/Pingbacks

  1. La Lilycup, la cup qui m'a fait aimer les coupes menstruelles ;) - […] à expérimenter les cups avec une Meluna… elle expliquait son expérience et indiquait : « la Meluna, ce n’est pas…