Menu
TwitterRssFacebook
Catégories

Publié dans Les règles, la cup... quelques conseils | 18 commentaires

4 moyens pour se sentir plus à l’aise avec vos règles…

4 moyens pour se sentir plus à l’aise avec vos règles…


Vous voulez m'encourager ?
Un p'tit like de ma page Facebook, ce serait trop trooooop sympa ;)





Voici 4 moyens pour se sentir plus à l’aise avec vos règles, parce qu’il est officiellement complètement dépassé de penser que les règles sont encore un sujet tabou !

Un article pour se sentir un peu mieux dans sa peau – si c’est possible – pendant la période des ranianias 😉

 

Cet article est une interprétation de l’article paru en anglais sur Bustle (http://www.bustle.com/articles/105703-4-ways-to-normalize-period-talk-because-being-ashamed-of-menstruation-is-officially-outdated).

 

Nous sommes conditionnées pour être mal à l’aise pendant nos règles

Pour commencer, rappelons si c’est nécessaire, que les règles sont un phénomène non seulement tout à fait normal, mais aussi nécessaire et elles sont surtout le signe d’un bon fonctionnement du corps humain féminin.

Pourtant, et bien que certaines aient à se préoccuper des bouleversements qui surviennent dans leur anatomie jusqu’à 10 jours par mois, notre société attend de nous (les femmes) de ne pas en parler… et surtout de ne jamais rien en montrer (voir le sang bien rouge, c’est très mal apparemment…) !

 

Dans les publicités pour les protections périodiques, le flux menstruel est très souvent représenté en bleu…

 

Ainsi, mesdames, je ne vous apprendrai rien en vous disant que la plupart d’entre nous sont mal à l’aise ne serait-ce qu’en allant acheter des tampons, n’est-ce pas ? Alors imaginez un peu l’effroi si jamais une goutte de sang venait à tâcher nos vêtements au su et à la vue de tous !

Mais pourquoi ces réactions ?

Avoir ses règles est pourtant quelque chose d’on ne peut plus naturel, n’est-ce pas ? De plus, au vu des risques pour la santé liés à un manque d’information sur le sujet, ne serait-il pas plus normal et judicieux de pouvoir parler librement de nos règles ?

 

Voici donc 4 techniques pour vous aider à en parler plus librement, sans se sentir archi-mal à l’aise (ça vaut ce que ça vaut, mais il faut essayer) .

 

1- Commencez à en parler plus souvent autour de vous

 

Parlons des règles

« Vous en parlez vraiment à haute voix, maintenant ?? »

 

Ok, cela semble plus facile à dire qu’à faire, mais le meilleur moyen de se sentir moins mal à l’aise avec ce sujet (comme avec beaucoup de sujets d’ailleurs), c’est de le mettre plus souvent sur le tapis.

Bon, pas forcément lors d’un 1er rendez-vous évidemment, mais ne serait-ce déjà avec des amis, votre famille, des collègues… l’idée est de ne plus être aussi systématiquement timide et embarrassée à ce sujet.

 

2- Soyez au courant des ravages que peut faire le silence

En Inde, par exemple, ce sujet est extrêmement tabou. A tel point que dans certains endroits, les filles sont encouragées à rester à la maison (et à se marier) plutôt que d’aller à l’école et d’avoir à gérer des toilettes pas forcément décentes.

Les femmes sont en effet traitées comme si elles étaient souillées pendant leurs règles, et les jeunes filles ont tellement honte qu’elles n’osent pas demander des vêtements propres quitte à attraper des infections sérieuses

 

Néanmoins, il n’est pas forcément nécessaire d’aller si loin pour constater que ce sujet remue les foules :

Rupi Kaur règles

Rupi Kaur montre ses draps tâchés de sang

 

Prenez par exemple la photo de Rupi Kaur (ci-dessus) qui montrait ses draps son pantalon tâchés de sang…  la photo a été purement et simplement retirée d’Instagram.

Il y a aussi eu cette jeune américaine qui a couru le marathon de Londres sans protection périodique pour aider à lutter contre ce phénomène (http://www.terrafemina.com/article/elle-court-le-marathon-de-londres-sans-tampon-pour-lutter-contre-la-honte-des-regles_a282460/1 )…

 

3- Considérez cela comme une action féministe ?

D’après Chris Bobel, nous sommes – hommes et femmes – habitués à parler de façon très négative au sujet des règles…tant et si bien que la seule façon à peu près « décente » d’aborder le sujet serait forcément en faisant des mauvaises blagues sur les syndromes prémenstruels ou en insistant sur le côté douloureux et horrible de cette période.

Les filles sont ainsi rompues à détester la période des règles, et ce bien avant d’être réglées.

 

Alors oui, ok, les règles sont une période douloureuses pour beaucoup de femmes. Cependant n’en parler que de façon négative va forcément renforcer la sensation que ce sujet met mal à l’aise et est tabou.

En revanche, en parler aussi de façon plus positive – par exemple pour expliquer le magnifique travail du corps humain – et pas seulement pour exprimer la douleur est la gêne, contribuera à faire en sorte que le sujet soit plus abordable.

 

4- Soutenez ceux et celles qui essaient de rendre cette période plus « normale »

Donc là, ça dépend évidemment de comment vous ressentez la chose, mais voici au cas où un hashtag (en anglais) #LiveTweetYourPeriod, que vous pouvez retweeter par exemple, pour signifier votre soutien…  Ou alors, vous pouvez juste partager cet article, moi je trouverais déjà ça pas mal 😉

 

Néanmoins, petit bémol, j’ai récemment fait suivre un tweet qui parle d’une jeune fille qui se fait lyncher parce qu’elle poste une photo – assez gore il faut bien l’admettre – de sa cup pleine de sang pour lutter contre la honte liée aux règles :

 

cup souillée de sang sur Instagram

Une cup souillée de sang sur Instagram

 

Mais alors là, moi je ne capte pas du tout le but de la manoeuvre : c’est censé aider les autres filles à en parler, de voir les doigts pleins de sang de cette jeune fille ?

Personnellement, ça aurait plutôt tendance à me faire grimacer…

Et surtout, il me semble qu’il y aurait bien d’autres moyens d’en parler sans pour autant montrer des photos archi-gores, non ? Ou alors c’est moi ?

Je ne sais pas, dites-moi ce que vous en pensez ?

 

Et pour rigoler un peu…

Une vidéo qui me fait toujours bien rigoler, la First Moon Party (en anglais).

Il s’agit une jeune fille qui fait croire à sa mère qu’elle a ses règles pour la toute première fois… celle-ci – qui n’y croit bien sûr pas une seule seconde – lui organise une « First Moon Party »… 🙂

 

 

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires sur ce sujet épineux… 😉

 

 

4 moyens pour se sentir plus à l’aise avec vos règles…
4.5 (89.41%) 17 votes

18 Commentaires

  1. A propos de la photo ensanglantée, je ne crois pas que ce soit une cup. Plutôt un préservatif (féminin ou masculin), voire un anneau contraceptif, non ?

    • Oui, peut-être… aucune idée… en tout cas, c’est moyennement sexy ^^

    • « Oui, peut-être… aucune idée… en tout cas, c’est moyennement sexy ^^ »
      Mais enfin, ça n’a pas vocation a etre sexy !
      Je ne vois vraiment pas le probleme avec cette photo.
      Tu dis qu’il faut normaliser l’idée des regles et je suis bien d’accord, les mettre plus souvent sur le tapis (façon de parler ^^), et bien il me semble que les regles, c’est du sang, et du sang sur les doigts.

    • Non mais je suis bien d’accord avec toi Meryl…j’en ai d’ailleurs fait un article.
      Mais ça n’empêche que je ne vais pas mettre cette image en fond d’écran sur mon ordi par exemple ^^

  2. Si c’est une cup mais une softcup jetable.

    • Arf, t’as réussi à repérer ça, toi ? Trop forte ! 🙂

  3. Je pense que ça vient au départ de parents. Il faut reprendre à la base.
    Ma fille de 14 ans en parle tout à fait librement avec moi, avec ses copines aussi, mais c’est vrai que ça baisse d’un ton quand l’Homme est dans l’assemblée.
    À travailler donc. 😉
    (la photo de la cup, c’est vrai que c’est un peu gore…)

    • Oui, très probablement… tu as bien raison de le rappeler !

  4. Coucou,
    Pour la fille et sa softcup, c’était en soutien aux femmes dont les images instagram de sang menstruel étaient censurées. Elle voulait dénoncer le fait que des photos de sang « banal » (coupure de doigt par exemple) n’étaient pas censurées alors que les photos de sang menstruel l’étaient, ce qu’elle a trouvé injuste. Elle a même reçu des menaces de mort après la publication de sa photo.
    Elle explique d’ailleurs dans un article que si le sang menstruel choque et suscite autant de dégoût, c’est bien son origine qui est en cause c’est-à-dire le sexe féminin. La réaction des gens face à ce sang montre bien le tabou qui entoure les règles.
    Certes il y a des manières plus glamour de dénoncer quelque chose mais je soutiens sa démarche, c’est absolument fou l’acharnement des gens sur une simple photo (des menaces de mort quand même ! oO).
    Du coup, que ça aide à en parler je ne sais pas mais au moins ça brise le tabou, de manière radicale ! ^^’ Le message n’est pas « Allez venez, on va parler de nos lunes… 🙂 <3 #coeurcoeurpaillettes" mais bien "Du sang c'est du sang, arrêtez de faire vos mines dégoûtées ! Ce n'est pas sale et les règles il n'est ni légitime de les censurer, ni besoin d'être autant choqué par qqch qui touche 50% de la population !"
    Voilà c'était mon analyse perso. ^^ Sinon très bon article !
    Bises.

    • Oui, je suis tout à fait d’accord avec toi et je soutiens aussi ce type de démarche.
      C’est juste que la photo est assez gore et finit par me choquer finalement… mais une autre photo – dans un tout autre genre – a fait le tour du monde très récemment : c’est peut-être effectivement le seul moyen d’attirer l’attention ?
      Merci pour ton comm’ en tout cas 🙂

  5. J’aime beaucoup l’idée de ces deux photos et elles ne me choquent pas, au contraire, elles m’invitent plutôt à sourire de compassion. Ce sont de très jolies photos, réalistes, pas « hypocrites-édulcorées ». Mais même si c’est super naturel et normal pour beaucoup d’humaines, c’est quand même réellement fatigant pour l’organisme, on a besoin de plus de dodo et de tranquillité ces jours-là…on voit nettement l’impression de fatigue physique sur les deux jeunes femmes des photos.

    • C’est bien vrai ça 😉
      En même temps, on réagit toutes tellement différemment dans ces périodes-là…

  6. Bon je comprends le principe et tout le truc qui y a autour des règles, mais moi je les détestes, je les haines et si je pouvais m’en débarrasser je serais hyper contente.

    Je suis désolé, mais à chaque fois que j’ai mes réglés je n’en vois aucun avantage que des inconvénients,d’1 les douleurs au ventre,de 2 les serviettes ou tampon ou la cup, cette dernière m’a fais bouillir de rage rien que pour la mettre.
    Je ne suis pas zen quand j’ai mes règles absolument pas. de plus je maudit cette ****** de Eve et de 3 tout ce sang qui salit et fuit j’en ai marre, la sensation découlement me dégoute et même si cela fais partie de mon corps elles me font chate. Je n’aime pas la sensation. Je hais ses règles.

    • Hello Betty,
      Merci d’être venue nous dire tout ça.
      Bon, j’avoue que ça me désole pour toi que ça se passe si mal que ça… perso, je crois sincèrement que je m’en fiche un peu quand j’ai mes règles.
      Bon, ok, il y a un peu d’intendance par rapport à d’habitude, mais je crois bien que dans l’absolu ça ne me gêne pas plus que ça.
      Tu en parles avec une bonne amie ou peut-être des gens de ta famille ? Des fois, ça peut faire du bien…
      En tout cas, bon courage à toi, j’espère qu’avec le temps, tu vivras mieux cette période 🙂

  7. Pour la photo avec la cup et pleins de sang, moi aussi je la trouve un peu gore mais juste un peu, et je ne pense pas que ce soit en rapport avec ma perception des règle: si c’était du sang qui coulait d’autre part je ne trouverai pas ça moins dégoutant. Je trouve ça normal d’être incommodée par la vue d’autant de sang sur les mains d’une personnes, quand on saigne du nez on trouve pas agréable d’en avoir partout sur les mains. C’est mon avis après si c’est pour dénoncer c’est une bonne chose 😉
    Peut-être aussi le fait qu’on urine par là et qu’on trouve l’urine sale?

    • Hello Lisa,
      Alors, pour l’urine, c’est quand même pas tout à fait le même endroit même si ce n’est pas loin 😉
      Ensuite, oui le sang incommode beaucoup en effet, mais de là à en faire un tabou, sachant que ça arrive inéluctablement tous les mois chez les femmes… c’est inapproprié quoi.
      ++

  8. Moi je n’en n’ai pas parle a mon daron et alors!!!?????

    • Heu… ben alors rien ^^